Crise politique en RDC : Le pape annule sa visite prévue entre juillet et août 2017

pape-592x296-1474889716

Dans une interview accordée au média allemand Die Zeit et citée par Jeune Afrique, le pape a annoncé ne pas pouvoir se rendre au Congo-Kinshasa évoquant la situation politique.

Dans une interview au journal allemand Die Zeit, parue le 9 mars, le souverain pontife en exprime le regret : « Il était prévu d’aller dans les deux Congos, mais, avec Kabila, ça ne va pas, je ne crois pas qu’on puisse y aller », a-t-il confié. 

Une décision certainement mûrie avec le cardinal Laurent Monsengwo, archevêque de Kinshasa et membre du « C9 », le conseil spécial des cardinaux du pape.

En revanche, le Pape François a confirmé son intention de se rendre au Soudan du Sud dès cette année en compagnie de Justin Welby, l’archevêque anglican de Cantorbéry, ce pays déchiré par la guerre comptant environ 3 millions de catholiques et 2 millions d’anglicans.

Pour la Conférence Épiscopale Nationale du Congo (CENCO), l’annulation de la visite du pape François en RDC est une illustration de la crise actuelle qui nécessite une introspection de la classe politique congolaise.

Donatien Nshole, secrétaire général de la CENCO, a expliqué mardi 14 mars 2017 au téléphone d’ACTUALITE.CD, que le Saint Père suit de très près la situation de la République démocratique du Congo et que sa décision, qui est regrettable, est le fruit d’une réflexion faite avec son équipe sur le terrain.

« Je crois que la situation actuelle du pays ne lui garantit pas une bonne visite. Vous savez, avant que le pape ne vienne, il y a une équipe d’observation qui le précède. Mais la situation actuelle ne le lui permet pas. Il y a plusieurs raisons qui expliquent l’annulation de sa visite en RDC. Et c’est vraiment dommage ».

« Que le pape vienne ou pas, cela ne changera rien dans le pays ». C’est en ces termes que s’est  exprimé, pour sa part, le porte-parole du gouvernement congolais, Lambert Mende, après l’annonce par le pape François de l’annulation de sa visite prévue entre juillet et août 2017 en RDC.

« Si le pape ne vient pas, ça va changer quoi ici ? Il avait prévu de venir en RDC mais également en République du Congo. Mais, s’il annule, où est le problème ? vous avez vu combien de papes venir en RDC ? », clame Lambert Mende.

A en croire ACTUALITE.CD, le porte-parole du gouvernement estime cependant qu’il ne s’agit nullement d’un désaveu du pourvoir de Kinshasa.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s