Mgr Marcellin: «La Côte d’Ivoire est traitée, contre sa volonté, comme une fille de joie »

mgr-marcelin-kouadio

La semaine dernière, une messe d’action de grâce a été organisée à l’occasion de la célébration du 20 èmeanniversaire de la mort du président Félix Houphouet Boigny. Lors de cette messe, Monseigneur Marcellin Yao Kouadio, l’évêque de Yamoussoukro, a dans son homélie, dénoncé l’esprit de mensonge, de jouissance excessive et de meurtre que les dirigeants actuels du pays, qui se réclament du président Houphouët, ont instauré dans la gestion du pouvoir d’état. Retour sur le discours-choc prélat ivoirien qui a secoué plus d’un du côté du pouvoir actuel.

«Malheureusement bon nombre de tes enfants qui prennent, ton nom mais n’ont pas ton esprit préfèrent la guerre à la paix, la vie, le mensonge à la vérité, l’aumône au travail», a regretté l’homme de Dieu.

En Côte d’Ivoire, poursuit-il, le bourreau s’est désormais octroyé plus de droits que la victime.

«Curieusement, Nanan, ceux qui mentent et tuent croient servir ainsi la Côte d’Ivoire. Les innocents dont les droits sont bafoués sont déclarés, coupables d’où le nouveau concept de la culpabilité collective doublé de la culture de l’impunité où les médiocres sont célébrés, certains de nos jeunes revendiquent fièrement le statut d’ex combattants afin d’être récompensés», a dénoncé Monseigneur Marcellin Yao Kouadio.

«  Dans cette situation trouble, les ressources de notre pays sont livrées en pâture aux prédateurs. Notre mère patrie, humiliée et meurtrie, est traitée comme une fille de joie oui, la côte d’Ivoire est traitée, contre sa volonté, comme une péripatéticienne. Le temps, pour ainsi dire, vient de te donner raison: «La paix, ce n’est pas un vain mot mais un comportement» » s’et encore insurgé  l’évêque de Yamoussoukro.

L’évêque de Yamoussoukro a terminé son homélie en formulant le vœux de voir les président Gbagbo et Ouattara se réconcilier au sommet afin que la paix revienne en Côte d’Ivoire. «  Pour que la côte d’Ivoire renoue avec la paix, je verrais humblement, pour ma part, les Présidents Ouattarra et Gbagbo faire la paix au sommet ; et une fois réconciliés qu’ils demandent pardon à leurs militants et aux Ivoiriens qui, à leur tour, feront la paix. en Dieu, cela est encore possible pour le bonheur de tous », a-t-il conclu.

(médias ivoiriens)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s